Welcome

Extraits

La Bataille de Tchernobyl est le deuxième film de Thomas Johnson pour lequel je compose la musique. Produit par la société Playfilm en 2006 à l’occasion du triste anniversaire de la catastrophe la plus importante de l’industrie nucléaire est un film qui nous dévoilera bien des secrets et des mensonges et tentera de nous donner une lecture sous différents angles des événements. Ce film a reçu entre autre le prestigieux prix Italia 2006.

Un défit musical

La première chose que Thomas me demande est de traduire en musique l’invisibilité de la radioactivité, phénomène qu’aucun de nos sens ne détecte. Sans compteur Geiger point de salut. C’est justement à partir des bip bip du compteur Geiger que j’ai fabriqué ces ambiances musicales, j’ai utilisé ma guitare avec des sons saturés et filtrer et appliquer des filtres sur des matières sonores.

La bataille

La lutte pour faire face à cet accident est comparable à une guerre avec un ennemi invisible, un combat qui a nécessité des milliers d’hommes. Le film porte en lui un caractère épique décalé, j’ai utilisé des samples d’arpèges de cordes et de lentes montée de cuivres, traités avec des filtres pour tenter comme tous ces hommes d’enterrer sous des mètres cubes de sable, de plomb, de béton la matière contaminée.

 
 

Le robot se suicide

Les images d’hommes se battant face à un ennemi invisible est un spectacle parfois tragi-comique, la musique se fait parfois drôlatique. Le top de la technologie soviétique avec des robots télécommandés qui perdent complétement les pédales qui a donné le mythe du suicide du robot, inspire des sonorités nouvelles et étranges qui semblent sombrer dans l’inconnu.

Plus d’infos ici.

Fermer le menu

TEST fenêtre modale

Test de la fenêtre modale